Au Potager de la Coccinelle : elles arrivent..

  • Malgré des températures « en dessous des normales », la saison avance et nos premiers plants de tomate vont bientôt arriver. Avant de pouvoir les implanter, nous leur préparons leur futur emplacement.
    Epandage de fumier avec dessileuse

    Pour commencer , nous reprenons  nos planches pour les décompacter et relancer la minéralisation. Pour espérer avoir de jolis fruits tout l’été, nous apportons de quoi nourrir nos plants sur tout leur cycle de croissance. Pour cela, nous épandons du fumier composté à l’aide d’une dessileuse (tite démo). Cet outil nous permet d’épandre grossièrement le fumier. Nous le répartissons ensuite mieux à la fourche manuelle.

    Finition à la fourche manuelle

     

    Pour lire la suite, cliquez ici…

Au potager de la Coccinelle : premières plantations de plein champ

La pluie a bien voulu cesser quelques jours (…) et cela nous a permis de travailler le sol, non sans quelques difficultés. Effectivement sur le plan technique, le tracteur et l’outil sont bien passés, sur le plan agronomique, les conditions n’étaient pas été optimum mais il était grand temps de débuter les premières implantations de plein champ.

Semis des fèves

Les premiers semis de l’année « dehors », c’est à dire pas sous tunnels, ont été ceux de fèves (et de petits pois). Pour procéder, nous avons tracé deux sillons par planche, dans lesquels nous avons déposés nos graines de fèves à quelques centimètres les unes des autres.

Pour lire la suite, cliquer ici

Au potager de la Coccinelle : cent patates

Ces deux dernières semaines ont été assez difficiles au potager autant pour les cultures que pour les maraîchers .

Voile thermique sur toutes nos cultures

Le « grand froid » annoncé a bel et bien été présent pendant quelques jours et il a fallu renforcer la protection contre le froid de nos légumes. Tous ou presque ont donc été recouverts d’un voile thermique, exceptés nos poireaux qui résistent mieux au froid.

Notre étang nous a donné quelques jolis dessins  mais cela indiquait bien le niveau des températures.

Pour lire la suite cliquer ici

Au potager de la Coccinelle : le froid est encore là

Ces deux dernières semaines ont été variées au potager. Dans un premier temps il nous a fallu anticiper le froid annoncé. Ce sont principalement les cultures sous tunnels que nous protégeons en priorité : salades, petits pois et pommes de terre nouvelles ont été couvertes avec un voile thermique non tissé. Cela n’a pas été vain, nous avons eu quelques matins à -7°C dehors mais pas de gel sur le feuillage des cultures protégées.  A l’extérieur également nous avons encore quelques cultures en terre. Celle qui nous préoccupe le plus (et dont nous prenons le plus soin) est notre culture de carottes.

Pour lire la suite c’est par ici

Au potager de la Coccinelle : Noël après l’heure

Au potager de la coccinelle, le père Noël est passé un peu en retard mais cela valait le coup d’attendre! Il a apporté dans sa hotte un cadeau peu commun : une petite pelle mécanique à chenilles. Mais celle-ci n’est pas un jouet, c’est bien un réel investissement pour réaliser les travaux « lourds » au potager.

Déchargement pelle mécanique

En désordre, d’ici quelques mois, elle va nous permettre d’enterrer les plastiques des deux nouveaux tunnels, d’intégrer une ligne d’irrigation sous la parcelle d’un voisin, de réaliser un drainage en haut d’une de nos parcelles…  Mais en premier lieu, elle nous a permis de refermer et reboucher les tranchées ouvertes depuis quelques semaines qui vont permettre d’intégrer l’irrigation et les drains sur une nouvelle parcelle. Notre nouveau jouet risque de ne pas chômer, lui non plus.

 

Végétation haute entre les tunnels

La végétation pousse abondamment entre les tunnels et nous avons pris le temps de passer un broyeur entre ceux-ci pour envisager la réimplantation de bandes fleuries.

Broyage de la végétation entre les tunnels

Le froid est annoncé pour la semaine prochaine et nous n’avions pas encore récolté nos céleris rave et nos radis noir. Après quelques heures de travail et ‘aide de notre lame souleveuse,  nos racines sont rangées dans notre chambre froide.

Récolte de racines avant le froid
Céleris raves prêts à être stockés

D’autres cultures craignent également le froid en cette période, en particulier nos salades et nos jeunes carottes. Nous avons donc déroulé un voile non tissé thermique au dessus des celles-ci pour les protéger au mieux. Il faut prendre garde à ce que ce voile ne touche pas directement la culture, ce qui risquerait de la bruler. Nous avions donc auparavant disposer des arceaux avant de d’étendre les voiles.

Voile thermique étendu sur les cultures

Après un automne doux et sec, durant lequel nous avons encore dû arroser de nombreuses cultures encore tardivement, nos retenues d’eau étaient vraiment basses, voire très basses. Depuis le début de la semaine, celles-ci arrivent toutes à leur niveau maximum! La saison peut reprendre sereinement.

Un de nos étangs plein à ras bord