Au potager de la Coccinelle : cent patates

Ces deux dernières semaines ont été assez difficiles au potager autant pour les cultures que pour les maraîchers .

Voile thermique sur toutes nos cultures

Le « grand froid » annoncé a bel et bien été présent pendant quelques jours et il a fallu renforcer la protection contre le froid de nos légumes. Tous ou presque ont donc été recouverts d’un voile thermique, exceptés nos poireaux qui résistent mieux au froid.

Notre étang nous a donné quelques jolis dessins  mais cela indiquait bien le niveau des températures.

Pour lire la suite cliquer ici

Au potager de la Coccinelle : le froid est encore là

Ces deux dernières semaines ont été variées au potager. Dans un premier temps il nous a fallu anticiper le froid annoncé. Ce sont principalement les cultures sous tunnels que nous protégeons en priorité : salades, petits pois et pommes de terre nouvelles ont été couvertes avec un voile thermique non tissé. Cela n’a pas été vain, nous avons eu quelques matins à -7°C dehors mais pas de gel sur le feuillage des cultures protégées.  A l’extérieur également nous avons encore quelques cultures en terre. Celle qui nous préoccupe le plus (et dont nous prenons le plus soin) est notre culture de carottes.

Pour lire la suite c’est par ici

Au potager de la Coccinelle : Noël après l’heure

Au potager de la coccinelle, le père Noël est passé un peu en retard mais cela valait le coup d’attendre! Il a apporté dans sa hotte un cadeau peu commun : une petite pelle mécanique à chenilles. Mais celle-ci n’est pas un jouet, c’est bien un réel investissement pour réaliser les travaux « lourds » au potager.

Déchargement pelle mécanique

En désordre, d’ici quelques mois, elle va nous permettre d’enterrer les plastiques des deux nouveaux tunnels, d’intégrer une ligne d’irrigation sous la parcelle d’un voisin, de réaliser un drainage en haut d’une de nos parcelles…  Mais en premier lieu, elle nous a permis de refermer et reboucher les tranchées ouvertes depuis quelques semaines qui vont permettre d’intégrer l’irrigation et les drains sur une nouvelle parcelle. Notre nouveau jouet risque de ne pas chômer, lui non plus.

 

Végétation haute entre les tunnels

La végétation pousse abondamment entre les tunnels et nous avons pris le temps de passer un broyeur entre ceux-ci pour envisager la réimplantation de bandes fleuries.

Broyage de la végétation entre les tunnels

Le froid est annoncé pour la semaine prochaine et nous n’avions pas encore récolté nos céleris rave et nos radis noir. Après quelques heures de travail et ‘aide de notre lame souleveuse,  nos racines sont rangées dans notre chambre froide.

Récolte de racines avant le froid
Céleris raves prêts à être stockés

D’autres cultures craignent également le froid en cette période, en particulier nos salades et nos jeunes carottes. Nous avons donc déroulé un voile non tissé thermique au dessus des celles-ci pour les protéger au mieux. Il faut prendre garde à ce que ce voile ne touche pas directement la culture, ce qui risquerait de la bruler. Nous avions donc auparavant disposer des arceaux avant de d’étendre les voiles.

Voile thermique étendu sur les cultures

Après un automne doux et sec, durant lequel nous avons encore dû arroser de nombreuses cultures encore tardivement, nos retenues d’eau étaient vraiment basses, voire très basses. Depuis le début de la semaine, celles-ci arrivent toutes à leur niveau maximum! La saison peut reprendre sereinement.

Un de nos étangs plein à ras bord

Au potager de la Coccinelle : montage des tunnels!

Cette semaine fût intense au potager. Les conditions météo (et notre organisation..) nous ont enfin permises de pouvoir monter non pas un mais deux tunnels! Auparavant nous avions terrassé la parcelle qui allait les accueillir, afin que les tunnels soient posés sur un sol plutôt plat, tracé précisément leur futur emplacement et distribué les pièces à l’endroit où elles allaient être montées.

Arceaux élevés et emboîtés

Et c’est là que tout commence… Nous avons posé et planté les croix (support des arceaux plantés dans le sol) dans le sol, avec une entretoise entre chacune. Nous avons ensuite assemblés les arceaux au sol, un par un, avant de les élever et de les emboîter sur leurs supports. Après que tous les arceaux aient été élevés, nous avons fixé les entretoises au faîtage (haut du tunnel) et sur les côtés afin que les arceaux soient assemblés entre eux à égale distance.

Pose d’une ficelle pour maintenir arceaux montés

 

Pour ne pas que l’assemblage se défasse au fur et à mesure et avant que les fils de fer soient fixés, nous avons passé une ficelle autour des arceaux tout au long du faîtage.

 

 

 

 

Fixation des barres de culture

C’est ensuite au tour des barres de culture, barres transversales assurant rigidité, résistance aux arceaux mais également support aux fils de culture (fils qui permettront aux cultures hautes d’être attachées en hauteur).

 

 

 

Nous avons procédé de la même façon pour le second tunnel et la nuit est tombée! Avant de pouvoir espérer planter des légumes dessous, il nous reste la pose des fils de fer (fils de support pour les plastiques de serre), la pose des plastiques et celle de l’irrigation.

En plein champ, quelques cultures de l’année dernière n’avaient pas encore été nettoyées. Il nous restait quelques filets, paillages et irrigations à ranger et à rentrer. Comme toujours, dès que nous essayons de plier un voile thermique, le vent se lève et ce n’est pas toujours simple!

 

Plantations oignons, navets et salades

 

Côté implantations, nous avons planté une série de navets nouveaux, d’oignons blancs et de salades sous tunnels. Quand ceux-ci seront au stade récolte, le printemps sera là!

Au potager de la coccinelle : drainage et préparatifs avant montage

Notre chantier d’intégration de l’arrosage sur une nouvelle parcelle  nous a fait prendre conscience de la nécessité de la drainer également. Les tranchées réalisées ne cessent de se remplir d’eau et si nous les refermons ainsi l’eau en surplus risque de stagner et de créer des zones saturées en eau, peu propices au développement des légumes!

Petit rouleau géotextile et gaine de drainage déroulés

Cette semaine nous nous sommes donc attelés à la pose d’un drain au fond des tranchées qui recevront donc un gaine de drainage en plus d’un tuyau d’alimentation en eau. Pour éviter que les trous de la gaine de drainage ne se colmatent avec de la terre, nous l’avons enveloppée d’un géotextile, tout le long, avant de  la poser.

 

 

Gaine de drainage et tuyau d’irrigation posés
Enveloppement de la gaine

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tubercules de pomme de terre germés avant plantation

Le début d’année a bien démarré et les semaines défilent vite! Une culture importante en cette période est a la pomme de terre nouvelle. Nous avions mis à germer les plants,  il y a quelques semaines, et préparé les planches pour les installer.

Cette semaine, nous avons percé le plastique et planté les tubercules germés. Il ne reste plus qu’à attendre de les voir sortir de terre…

En fin d’année dernière, nous avions préparé la future implantation  de deux nouveaux tunnels. Nous allons les monter la semaine prochaine mais avant cela, il faut les tracer sur leur futur emplacement et disposer les pièces là où elles seront prochainement assemblées.

Disposition des pièces des futurs tunnels

 

Pour l’instant, nous n’avons pas la possibilité de stocker beaucoup de légumes d’hiver en chambre froide, certaines passent donc la saison hivernale au champ. C’est le cas des carottes, qui après nous avoir occupées pendant des mois en binage et désherbage manuel, nous occupent désormais en récolte, et elles le valent bien !

 

Le temps n’est pas toujours bien clément avec nous mais c’est tout de même parfois très beau…