Archives pour la catégorie Non classé

Au potager de la Coccinelle : Palissage et buttage

  • Ces deux dernières semaines nous avions laissé un peu
    Palissage de nos tomates

    de côté nos jolies tomates et elles nos l’ont bien fait remarquer en poussant généreusement et anarchiquement.Nous sommes donc intervenus cette semaine pour les tailler, en supprimant tous les axillaires à chaque aisselle de feuille, et les tourner autour de leur ficelle. Comme elles arrivent au fil de culture (fil rigide sur lequel on fixe les ficelles), nous les avons également attachées avec un clip pour les soutenir, le poids des tomates vertes ayant tendance à les faire glisser ! L’avantage avec ce travail c’est que l’on voit bien où est-ce que l’on est passé !

  • Les haricots et poireaux sont deux cultures qui peuvent être buttées (après avoir été binées). Le buttage consiste à ramener de la terre au pied des plants, sans pour autant les recouvrir. Cette technique permet d’étouffer les adventices qui se trouvent au plus près de la culture, voire sur le rang de celle-ci mais également d’aérer le sol et de relancer la minéralisation de l’azote organique.

Les haricots sont également plus soutenus, ils se coucheront moins et seront plus faciles à récolter.

Buttage des haricots

Les poireaux se tiennent bien mais le buttage permet qu’il fasse un joli fût blanc (en l’absence de lumière, pas de photosynthèse et le pied reste blanc).

Poireau buttés
  • Les épinards avaient été semés la semaine dernière, ils sont apparus cette semaine et dès que le rang a été suffisamment visible, nous les avons binés délicatement avec le « pousse-pousse » pour aérer le sol un peu encrouté par les pluies battantes et détruite les toutes jeunes adventices en pleine croissance également.

    Jeunes épinards tout juste levés
  • Les navets violets et boule d’or et radis noirs, semés en même temps, ont eux aussi levés cette semaine malgré un épisode de pluie battante mêlée à de la grêle !
Semis de radis et navets levés
  • Mais les jeunes légumes ne sont pas
    Jeunes Nézara sortant de leur œufs

    les seuls à sortir, malheureusement…Sur les feuilles de nos plants de concombre, ce sont de jeunes punaises phytophages (Nezara viridula) qui sont sorties….de leurs œufs. Après les avoir prises en photo, nous nous sommes empressés d’utiliser une des seules méthodes efficace à ce jour, et possible en agriculture biologique, contre ce ravageur : l’écrasement entre le pouce et l’index.

Au potager de la Coccinelle : l’herbe ne prend pas de vacances

 

Qu’elle soit sur les planches de cultures ou dans les allées, en cette saison, l’herbe n’arrête pas de pousser. Pour limiter la concurrence et le stock grainier des années à venir, nous avons procédé à une « tournée » de binage sur quelques cultures : haricots, petits pois, salades, carottes, céleris, betteraves, choux et betteraves.

 

    Dernière série de haricots nains binés
Céleris binés

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Pour les allées (entre les planches de culture), nous avons utilisé un autre type de dents que celles dont on se sert pour biner les inter rangs de cultures : de larges pattes d’oies, très efficaces pour couper et soulever les adventices.

    Allées binées avec de larges pattes d’oie
  • Pour certaines cultures implantées à cette période, afin d’anticiper et limiter la croissance des adventices, nous appliquons différentes techniques.
    Semis d’épinards après occultation

    L’une d’entre elles est l’occultation. Le principe est proche d’un faux semis. La planche est préparée comme pour un semis immédiat mais au lieu de cela, elle est occultée (bâchée bien souvent avec une toile tissée) pendant plusieurs semaines. En dessous, les graines d’adventices, sous l’effet de l’humidité et de la chaleur, lèvent. En l’absence de lumière, les plantules déperrissent.Cette semaine le semis d’épinard a donc été réalisé sur des planches ayant été occultées pendant 5 semaines. Ils devraient pouvoir lever sans trop de concurrence des adventices.

  • Une autre technique que nous utilisons pour les plantations des cultures automnales sous tunnels est le paillage plastique, pré-percé ou non. Nous le posons à la main ou à l’aide d’une dérouleuse à plastique selon la densité de la culture que nous implantons.
Pose du paillage manuellement

Déroulage du plastique avec la dérouleuse à plastique tractée

 

 

 

 

 

 

Plantation de blettes sur paillage plastique

Au potager de la coccinelle : préparation des mois à venir

Ces derniers jours, nous avons commencé à anticiper la saison des ventes hivernales :

  • La première série d’oignons jaunes (ou oignons de garde) a été récoltée. Avant tout, nous avons attendu qu’ils aient atteint leur maturité et qu’une dizaine de jours de beau temps, sans pluie, soit annoncée. Dès lors, nous les avons arrachés, à l’aide d’une arracheuse à pommes de terre, afin de faciliter leur ramassage et de commencer à les faire sécher, au champ. Ensuite, nous les avons mis en petites caisses uniquement pour les transférer dans un tunnel vide, afin qu’ils poursuivent leur séchage. Dans quelques semaines, nous les rentrerons définitivement dans un bâtiment, à l’abri du froid et de l’humidité.
Oignons jaunes ramassés en caisse
  • Nous avons également fait un second passage de binage dans les poireaux, toujours avec les étoiles de binage auto-construites permettant d’intervenir au plus près du rang. Le binage permet de détruire l’herbe entre les rangs,
    mais également d’aérer le sol, cassant la croute de surface, relançant ainsi la minéralisation de l’azote organique du sol.
Parcelle de poireaux après binage
  • Du côté des salades, en cette saison en plus des « classiques » feuilles de chêne, batavia et autres laitues, nous avons implanté une première série de chicorées (frisée, scarole et pain de sucre).

  • Mais en même temps, c’est aussi le début du pic de production des légumes dits « ratatouille », en particulier celui de l’aubergine.
    Jeunes de punaise verte ou Nezara viridula venant de sortir de leurs œufs

    Nos plants produisent jusqu’à ce jour assez bien mais cela ne devrait hélas pas durer… Cette culture a la chance de pouvoir héberger toute une faune auxiliaire (coccinelles, punaise prédatrice de thrips, larves de mouches prédatrices d’acariens…) mais aussi toute une cohorte de ravageurs dont un, enfin plutôt une, particulièrement redoutable : une punaise phytophage, la punaise verte ponctuée (Nezara viridula). Cette dernière se nourrit en piquant les tiges, le haut des plants mais surtout le pédoncule (l’attache) des fleurs. Ces fleurs piquées flétrissent, tombent et ne donneront donc jamais de fruit, d’aubergine!

Au potager de la coccinelle : petits et grands travaux – Première partie

L’avantage durant l’été c’est que les jours sont longs et les températures agréables, nous faisant presque oublier les hivers passés et à venir. Mais après quelques mois un peu intenses dans les cultures, nous avons entrepris quelques améliorations sur et dans les bâtiments du potager.

  • La vente à la ferme se faisait jusqu’ici dans ou devant le bâtiment (selon les températures), ce qui n’était pas tout le temps très pratique et accueillant pour nos clients. Au printemps, nous avions donc réalisé une avancée en bois (charpente bois et tuiles) pour permettre de créer un réel lieu de vente. Ce n’était qu’une première étape. Ce week-end, nous avons organisé un chantier participatif pour poursuivre les travaux engagés. C’est ainsi qu’une super équipe d’amapiens  de l’AMAP Alpage est venue en renfort pour habiller d’ossature bois et de laine de bois un mur en moellon, sous cette avancée.
Mur en moellons, gris, froid et un peu triste
Mur en moellons, gris, froid et un peu triste

 

Équipe d'Amapiens en train de poser l'ossature bois
Équipe d’Amapiens en train de poser l’ossature bois
Résultat : mur chaudement habillé, prêt à recevoir un bardage en panneaux bois (OSB)
Résultat : mur chaudement habillé, prêt à recevoir un bardage en panneaux bois (OSB)
  • La façade ouest du bâtiment, nécessitait aussi d’être joliment isolée : pose d’une ossature bois, destinée à recevoir des panneaux de laine de bois, protégée par une membrane pare pluie, et supporter un bardage en clin.
Façade ouest avec ossature.
La même façade avec laine de bois et pare pluie de posés.
  • La pose du bardage dit « à recouvrements » avec des planches brutes, clouées horizontalement en partant du bas, chaque nouvelle lame recouvrant en partie la précédente, de quelques centimètres, nécessite un peu de temps mais le résultat est vraiment fini et joli!
Pose de bardage extérieur (partie non isolée) en clins par une autre équipe d’amapiens.
  • Dans le bâtiment également nous avons entamé de nouveaux aménagements. Notre atelier n’était pas encore très fonctionnel et isolé. Nous avons aménagé des supports pour nos ferrailles (nous en avons de nombreuses, étant donné que nous auto construisons beaucoup de nos outils et équipements) et  monté une solide cloison isolée dotée de prises électriques et d’un futur éclairage pour supporter toute notre quincaillerie!
    Cloison isolée dans l’atelier.

    Merci à tous pour votre aide précieuse, votre bonne volonté et votre bonne humeur!

Conférence gesticulée et Atelier d’éducation populaire (Terre de Liens Lyon) 28 et 29 janvier à la MPT Rancy

Conférence Gesticulée
« Du Tracteur à l’Âne »

ou la prise de conscience politique d’un paysan
par Marc Pion
Le 28 Janvier 2017 à 20h,
à la Maison Pour Tous – Salle des Rancy
249 rue Vendôme 69003 Lyon

Une soirée organisée par Terre De Liens, en partenariat avec la MPT des Rancy
Entrée à prix libre
Discussions-débat autour du bar après la conférence, vente de bières et jus de fruits sur place.

Et si tu veux allez encore plus loin, viens participer à un
atelier d’éducation populaire le lendemain matin.
Pour transformer la société on doit se mettre au boulot.

Le lendemain, dimanche 29 à partir de 10h, toutes les personnes intéressées sont invitées pour participer à un atelier sur le thème :
« comment passer d’une agriculture productiviste
à une agriculture paysanne ».

Places limitées, inscriptions par mail à terredeliens69lyon@gmail.com.

affiche-2801-LQ

Contrat flash bocaux charcuteries et plats cuisinés – à commander le 15/11/2016

Bonjour

Comme évoqué lors de l AG nous proposons un contrat flash bocaux charcuteries et plats cuisinés, afin de faire vos petites réserves avant l’hiver.

Les produits sont élaborés par nos soins

Il est destiné à tout les adhérents de l’amap et la livraison se fera le mardi 22/11.

Pour cela il nous faudrait une commande au plus tard le mardi 15/11 sur papier ou par mail en renvoyant le contrat rempli.

contrat-flash-bocaux-grange-pradel

lagrangepradel@orange.fr

Laurent et Angelik

GAEC LA GRANGE PRADEL

Photos de la visite chez Eric

Voici quelques photos de la visite chez Eric dimanche dernier qui a fait suite à l’assemblée générale annuelle. Merci à Eric et à Frédérique pour cet accueil chaleureux ainsi qu’à tous les producteurs pour nous avoir fait déguster leur bons produits !

 

 

Assemblée Générale d’Alpage le 16 Octobre chez Eric

L’Assemblée Générale de l’Association ALPAGE aura lieu le
Dimanche 16 Octobre 2016
à partir de 10H au Potager de la coccinelle, chez notre maraicher Eric Morfeuillet  à Les Arthauds, 69490 Saint-Romain-de-Popey.

Programme
10h – 11h            Boisson chaude de bienvenue, épluchage de légumes (pour la soupe) et moment d’échanges.
11h – 12h30          Assemblée Générale.
12h30 – 14h          Échanges autour d’un repas tiré du sac, soupe et dégustation de produits de nos producteurs.
14h – 16h            Visite du Potager de la Coccinelle

N’oubliez pas d’apporter des vêtements et chaussures chauds.
Vous pouvez évidement venir pour le repas + visite sans assister à l’AG mais ce serait dommage.

Au plaisir de vous retrouver pour ce rendez-vous important de l’association.

Victor GRANGE
Président d’ALPAGE