Au potager de la coccinelle : drainage et préparatifs avant montage

Notre chantier d’intégration de l’arrosage sur une nouvelle parcelle  nous a fait prendre conscience de la nécessité de la drainer également. Les tranchées réalisées ne cessent de se remplir d’eau et si nous les refermons ainsi l’eau en surplus risque de stagner et de créer des zones saturées en eau, peu propices au développement des légumes!

Petit rouleau géotextile et gaine de drainage déroulés

Cette semaine nous nous sommes donc attelés à la pose d’un drain au fond des tranchées qui recevront donc un gaine de drainage en plus d’un tuyau d’alimentation en eau. Pour éviter que les trous de la gaine de drainage ne se colmatent avec de la terre, nous l’avons enveloppée d’un géotextile, tout le long, avant de  la poser.

 

 

Gaine de drainage et tuyau d’irrigation posés
Enveloppement de la gaine

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tubercules de pomme de terre germés avant plantation

Le début d’année a bien démarré et les semaines défilent vite! Une culture importante en cette période est a la pomme de terre nouvelle. Nous avions mis à germer les plants,  il y a quelques semaines, et préparé les planches pour les installer.

Cette semaine, nous avons percé le plastique et planté les tubercules germés. Il ne reste plus qu’à attendre de les voir sortir de terre…

En fin d’année dernière, nous avions préparé la future implantation  de deux nouveaux tunnels. Nous allons les monter la semaine prochaine mais avant cela, il faut les tracer sur leur futur emplacement et disposer les pièces là où elles seront prochainement assemblées.

Disposition des pièces des futurs tunnels

 

Pour l’instant, nous n’avons pas la possibilité de stocker beaucoup de légumes d’hiver en chambre froide, certaines passent donc la saison hivernale au champ. C’est le cas des carottes, qui après nous avoir occupées pendant des mois en binage et désherbage manuel, nous occupent désormais en récolte, et elles le valent bien !

 

Le temps n’est pas toujours bien clément avec nous mais c’est tout de même parfois très beau…