Au potager de la Coccinelle : petits et grands travaux, sixième partie

En cette période,  les travaux en culture sont moins intenses et cela nous permet d’avancer un peu les aménagements de notre point de vente à la ferme. Les quatre faces du lieu étant désormais isolées, il fallait que nous en fassions de même avec le plafond à travers lequel le vent s’engouffrait bien assez!

Plafond avant pose de l’isolation

Avant de poser l’isolation, toujours en laine de bois, nous avons terminé de tirer les gaines électriques qui serviront à finaliser l’éclairage du magasin. Ces gaines créant une surépaisseur, nous avons posé des tasseaux sur l’ensemble des chevrons de la charpente afin que les gaines puissent passer entre l’isolation et le panneau de particules orientées ou panneau OSB (finition finale). La lame d’air créé permet une isolation supplémentaire.

Pose des tasseaux sur les chevrons et insertion de la laine de bois

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tous les tasseaux posés, nous avons ou procédé au découpage des panneaux de laine de bois que nous avons insérés entre les chevrons du plafond. Ce n’est qu’après de minutieuses découpes que nous avons pu posées les plaques d’OSB au plafond!

Pose des panneaux d’OSB

Le résultat est encore plus chaleureux autant visuellement que thermiquement.

Plafond terminé!

Les  travaux d’hiver consistent aussi à forcer des racines d’endives. L’endive est une culture un peu particulière qui se fait en deux temps. La première partie se fait dans les champs. Les graines de chicorées (l’endive n’est pas une laitue mais une chicorée) sont semées en plein champ au printemps, les plantes développent leur feuillage et leur racine. Ce sont ces dernières qui nous intéressent.

A l’automne, après une période de froid les racines d’endives sont arrachées et peuvent être ainsi stockées plusieurs mois, au froid. La seconde partie de la culture est le forçage des endives. Il y a différentes techniques possibles selon les régions et les équipements. Au potager, nous disposons les racines dans des caisses étanches, que nous arrosons, dans une pièce obscure. Pendant trois à quatre semaines, les endives poussent (repoussent en réalité), en l’absence de lumière, il n’y a pas de photosynthèse et celles-ci restent donc complètement blanches.

Nous faisons partie d’une association qui prend en charge des commandes groupées. Une de nos livraison est arrivée cette semaine, nous l’avons donc rentrée en palox au froid, toujours en optimisant l’espace disponible!

Livraison palox de racines d’endives

La première livraison avait été réalisée il y a quelques semaine, les premières endives avaient été mises à forcer et cette semaine nous avons pu commercialiser les premières de l’année!

Endives forcées sur leurs racines