Au potager de la Coccinelle : les poireaux sont couverts!

  • Depuis une dizaine d’années, un nouveau ravageur s’est développé dans notre région sur la culture du poireau : la mouche mineuse du poireau, son petit nom est Phytomyza gymnostoma. Sur les poireaux en place à l’automne et récoltés tout au long d’hiver, elle est particulièrement redoutable : la larve se nourrit du cœur du fût des poireaux. Différents travaux ont été réalisés par la station d’expérimentation SERAIL (Station d’Expérimentation Rhone Alpes Information Légumes) pour trouver une ou des méthodes de lutte efficaces. La solution la plus sûre reste la pose de filets sur les poireaux pour les protéger contre les piqûres de ces mouches voraces!
Pose des arceaux métalliques
  • C’est donc ce que nous avons entrepris cette semaine, après avoir réalisés les buttages nécessaires. Nous avons auparavant  disposé des arceaux pour soutenir les filets et éviter qu’ils n’écrasent trop les poireaux.
Filets posés sur les poireaux pour éviter les piqûres de mouches
  • Pour pouvoir continuer à manger un peu de « verdure » dans les semaines à venir, il faut désormais la planter sous les tunnels. Après avoir déroulé un paillage plastique pré-percé nous avons planté des salades, des épinards et des blettes.
    Épinards plantés sous tunnel.
    Jolies couleurs de salades plantées sous tunnel

     

 

 

 

 

 

 

 

  • Les semis de carottes du printemps prochain vont bientôt être faits mais avant cela on pose une « occultation ». Cette technique  limite la croissance des adventices (mauvaises herbes) et pour permettre celle des carottes. On a donc préparé et arrosé notre planche de carottes « à semer plus tard », puis avons posé une toile occultante dessus pour quelques semaines. Sous celle-ci, l’effet combiné de la chaleur et de l’humidité,  vont faire germer et lever les graines d’adventices qui vont ensuite périr en l’absence de lumière…
Toile d’occultation posée et lestée
Préparation de la planche « comme pour semer »