Au potager de la Coccinelle : l’herbe ne prend pas de vacances

 

Qu’elle soit sur les planches de cultures ou dans les allées, en cette saison, l’herbe n’arrête pas de pousser. Pour limiter la concurrence et le stock grainier des années à venir, nous avons procédé à une « tournée » de binage sur quelques cultures : haricots, petits pois, salades, carottes, céleris, betteraves, choux et betteraves.

 

    Dernière série de haricots nains binés
Céleris binés

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Pour les allées (entre les planches de culture), nous avons utilisé un autre type de dents que celles dont on se sert pour biner les inter rangs de cultures : de larges pattes d’oies, très efficaces pour couper et soulever les adventices.

    Allées binées avec de larges pattes d’oie
  • Pour certaines cultures implantées à cette période, afin d’anticiper et limiter la croissance des adventices, nous appliquons différentes techniques.
    Semis d’épinards après occultation

    L’une d’entre elles est l’occultation. Le principe est proche d’un faux semis. La planche est préparée comme pour un semis immédiat mais au lieu de cela, elle est occultée (bâchée bien souvent avec une toile tissée) pendant plusieurs semaines. En dessous, les graines d’adventices, sous l’effet de l’humidité et de la chaleur, lèvent. En l’absence de lumière, les plantules déperrissent.Cette semaine le semis d’épinard a donc été réalisé sur des planches ayant été occultées pendant 5 semaines. Ils devraient pouvoir lever sans trop de concurrence des adventices.

  • Une autre technique que nous utilisons pour les plantations des cultures automnales sous tunnels est le paillage plastique, pré-percé ou non. Nous le posons à la main ou à l’aide d’une dérouleuse à plastique selon la densité de la culture que nous implantons.
Pose du paillage manuellement

Déroulage du plastique avec la dérouleuse à plastique tractée

 

 

 

 

 

 

Plantation de blettes sur paillage plastique